INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Supplément Afrique Centrale Sur le terrain Fotrac: Réussite… malgré tout
Intgration.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg

Fotrac: Réussite… malgré tout

Écrit par  Mercedes Beleheka et Kissy Abeng (stagiaires)

Le rideau tombe cette semaine sur la huitième édition de la Foire Transfrontalière Annuelle de la Cemac (Fotrac) 2017.

Onze jours d’intenses activités culturelles, de rencontres commerciales, d’opportunités touristiques, bref de quoi booster le processus d’intégration dans la sous région Afrique centrale. Pour cette édition, Kyé-Ossi  vibre depuis le 25 juin dernier au rythme de huit pays venus d’Afrique et d’ailleurs, de nombreuses associations et d’importants groupements et syndicats industriels. Le ministère du Commerce a également joué sa partition en présidant une cérémonie protocolaire riche en couleur, en animation et en dégustation en dépit de quelques obstacles. Achille Bassilekin III, secrétaire général de ce département ministériel a représenté Luc Magloire Mbarga Atangana le 1er juillet dernier.


Danielle Nlate, présidente du Réseau des Femmes Actives d’Afrique centrale et promotrice de la Fotra

«Les associations et le Gicam ont compris l'intérêt de participer à la Fotrac»

Quel est l’apport de la Foire Transfrontalière Annuelle de la Cemac dans le processus d’intégration?

Huit années après, la Foire Transfrontalière Annuelle de la Cemac (Fotrac) a sensibilisé les citoyens de la sous région sur la nécessité de renforcer les liens de solidarité et de promotion de l'esprit communautaire ainsi que le vivre ensemble dans l'espace Cemac. Elle a réussi à mobiliser les autorités et les Etats pour l'avancée du processus de l'intégration régionale par la libre circulation des personnes et des biens. les échanges intra régionaux s'entrouvrent intensifiés. La Foire a pour objectif d'intensifier les échanges communautaires et de consolider cet idéal d’une zone de libre échange économique tout en associant les activités socio culturelles visant à rapprocher les peuples de la sous région divisée par les frontières. Elle vise en somme la solidarité, l'unité et le développement intégrés de la sous région Afrique centrale.

«Fotrac et intégration sous régionale». Depuis le temps avez-vous l'impression que les choses se sont améliorées?

Certes, il y a des avancées significatives malgré les lenteurs dans la mise en application des décisions de la dernière conférence des Chefs d'État stipulant la libre circulation des personnes et des biens mais je pense que oui.

A propos de cette huitième édition, combien de pays  et d’associations y ont pris part?

Généralement tous les pays sont invités à participer en plus de ceux de l’Afrique centrale. Mais pour cette huitième édition, elle a pu regrouper huit pays dont six de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac), la République Démocratique du Congo et les Philippines. Toutes les associations sont invitées mais plus particulièrement les syndicats comme le Groupement Inter patronal du Cameroun (Gicam), le mouvement patronal Entreprises du Cameroun (Ecam), le Mouvement des Entrepreneurs du Cameroun (Mecam), le Syndicat des Industriels du Cameroun (Syndustricam), et toutes les associations des femmes et des jeunes à l'instar de la jeunesse solidaire de la Cemac (JS-Cemac). Cependant, les grands  syndicats tardent à entrer dans la danse.

Quelle lecture font ces associations de la Fotrac et quels intérêts en tirent-elles ?

Les associations et notamment le Gicam ont compris l'intérêt et la nécessité de participer activement à la Fotrac dans l'optique de booster l'intégration en allant vers les autres, de se mobiliser même au niveau des frontières pour lancer cet appel à la solidarité. 

La cérémonie protocolaire s’est tenue le 1er juillet dernier en présence du représentant du ministère du Commerce. Comment s’est-elle déroulée ? 

C’était une cérémonie protocolaire réussie malgré les soucis importants de financement et d’organisation. Elle était enrichie par les groupes de danses et des prestations scéniques d’artistes talentueux. Le ministre du Commerce s’est fait représenter  par son secrétaire général assisté du secrétaire général de la région du Sud qui a présidé avec brio cet aspect de l’événement. Elle était suivie d’un cocktail avec des mets des différents pays et une soirée de l’intégration meublée par des artistes du Cameroun, du Gabon et de Guinée Equatoriale.

Lu 51 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Supplément Afrique Centrale Sur le terrain Fotrac: Réussite… malgré tout