INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Supplément Afrique Centrale Sur le terrain Présidentielle en RCA: Plus de 3 000 Centrafricains votent à Douala
Intgration.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg

Présidentielle en RCA: Plus de 3 000 Centrafricains votent à Douala

Écrit par  Didier Ndengue

En toute quiétude, résidents et réfugiés ont pris part au scrutin le 30 décembre 2015.

Ils se sont rendus massivement dans les 14 bureaux de vote dispatchés dans deux centres à Douala ce 30 décembre 2015. L’un au siège d’ADRA (Adventist Development and Relief Agency) réservé aux réfugiés et l’autre au consulat de la République centrafricaine, sis au lieu-dit King réservé aux résidents centrafricains. A en croire Bawa Godobe, le consul a.i de la Centrafrique à Douala, 3 125 centrafricains ont voté à Douala ce mercredi. Au consulat de la République centrafricaine au quartier Akwa à Douala, les électeurs centrafricains, avant de faire le choix des candidats, ont pris connaissance de la liste comportant les noms et les effigies des trente candidats en lice pour la magistrature suprême de la Centrafrique. Car, nombre de candidats sont méconnus des réfugiés et des résidents centrafricains de Douala. Mais, des candidats comme Martin Ziguélé, Anicet Georges Dologuélé, Laurent Gomina Pampali, sont les plus populaires ici. Peu importe, seules les ambitions des candidats intéressent les électeurs. Cependant, la priorité reste la paix. Après avoir rempli son devoir de citoyen, Pouzia Marie-Gisèle, la présidente de l’Organisation des femmes centrafricaines à Douala (OFCD), souhaite qu’elle soit restaurée en RCA, car «on a beaucoup supporté les moments difficiles. Mais on espère qu’après  l’élection du nouveau président, la paix va revenir. En 2016, nous ne souhaitons plus de guerre». Si la paix regagne leur pays, beaucoup de centrafricains de Douala envisagent rentrer reprendre leurs activités dans leurs champs, leurs commerces, poursuivre leurs études, … C’est dans cette optique et avec un cœur plein d’espoir que Marie-Gisèle Pouzia a recommandé à tous les membres de son association de voter. 

 

Élection

En faisant son entrée dans l’enceinte de la villa abritant les services du consulat ce 30 décembre 2015, Bawa Godobe, le consul a.i de la Centrafrique à Douala, se réjouit de la présence massive des électeurs centrafricains. Accompagné de Godobe Banad Hadjaya, sa fille, il leur adresse des salutations en signe d’encouragement. Ils sont plus d’une centaine à avoir investi les lieux très tôt ce matin, avant même l’ouverture des bureaux de vote par les agents de l’Autorité Nationale des élections (ANE). Quelques minutes après l’arrivée du consul, les sept bureaux de vote ont été ouverts. Bawa Godobe sera alors le tout premier Centrafricain de ce centre de vote à glisser son bulletin au fond de l’urne. Après lui, le portail de la villa restera ouvert pour permettre aux autres Centrafricains, qui avaient déjà formé une file, de remplir leur devoir. Certains électeurs résidents centrafricains, venus des zones très éloignées, se sont armés de patience. D’autres ont simplement décidé de vaquer à leurs occupations pour revenir voter plus tard. De leur côté, les agents de l’Autorité nationale des élections (ANE), sous la coordination de Abel Mornadji, le vice-président du centre de vote de Douala, s’attèlent à ce que le vote se déroule dans la sérénité, sans égarement de comportement. «Tout se passe très bien. Sur le plan sécuritaire, il y a la présence des forces de l’ordre. Tous les 30 candidats ont des représentants dans chaque bureau de vote» témoigne Abel Mornadji. Au centre d’ADRA (Adventist Development and Relief Agency), Begoto Dominique, le président de la communauté des réfugiés centrafricains de Douala explique aux uns et aux autres le bien-fondé de l’élection présidentielle de ce jour. Le recensement des électeurs a porté du fruit. «Il y a des candidats qui ont bien travaillé dans des quartiers pour avoir des voix. Et aujourd’hui, on est là pour voter. On vient de voter le référendum, et il fallait attendre un peu pour avoir les résultats. On ne redoute rien, aucune contestation», rassure Abel Mornadji, qui était également chargé de recenser les électeurs centrafricains de Douala. 

 

Dérapages  

A Douala, plusieurs réfugiés centrafricains ont des récépissés délivrés par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), en lieu et place de la carte de membre. Et ceux-ci ont failli ne pas voter. Car «on a constaté des anomalies au début. On disait qu’il fallait que seuls les gens qui ont la carte doivent voter et que ceux qui disposent des récépissés ne devraient pas voter. Pourtant, le récépissé est légal à la carte» explique Begoto Dominique. Il a fallu l’intervention de Bangui pour décanter la situation. In fine, les réfugiés ont voté sans incidents majeurs. Les résultats seront connus dans une dizaine de jours. Par contre, Ahmadou Moussa n’a pas eu la chance de s’exprimer à travers les urnes. Ayant oublié son récépissé à Bangui, il croyait qu’il était possible de voter avec son passeport. Mais, ses justifications auprès des autorités en charge des élections à Douala n’ont eu aucune suite favorable. «Je n’ai pas voté parce que je n’ai pas mon récépissé qui est resté à Bangui. J’étais menacé et je suis parti dans la dans la précipitation pour me reposer ici, et avec les événements du 26 décembre, je n’ai pas eu l’occasion d’être en possession de mon récépissé». 


 

Bawa Godobe: «Le vote d’aujourd’hui annonce la fin de la transition» 

Le consul a.i de la RCA à Douala s’exprime sur le déroulement du scrutin des Centrafricains.

 

Comment s’est déroulé le premier tour de la présidentielle à Douala?

Les dispositions de cette année sont particulières. La particularité est que vous avez les photos de tous les candidats sur les bulletins. A vous de choisir le candidat pour qui vous voulez voter. En ce qui concerne les votes par dérogation, nous avons jugé faire voter les résidents qui sont en règle. Et dans l’après-midi, nous avons procédé au cas par cas pour voir la situation de ceux qui sont venus de Bangui et leur permettre de voter ici avec une carte.

 

Combien d’électeurs centrafricains y a-t-il eu dans la capitale économique camerounaise? 

Le nombre de votants à Douala est de 3 125 ce matin. Le vote d’aujourd’hui annonce la fin de la transition. Nous souhaitons que ça se passe très bien, dans la cohésion sociale, dans la paix et qu’à la fin de ce processus, nous ayons des autorités établies à partir des urnes.

 

Comment vous vous êtes organisés au niveau de Douala pour que les réfugiés centrafricains puissent aussi voter? 

Nous avons divisé la ville de Douala en deux. Le premier centre est au consulat. Ce les résidants qui y sont concernés. Mais, les réfugiés quant à eux, votent à Adventist Development and Relief Agency, partenaire du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés-HCR. C’est un accord tripartite qui a été signé entre les gouvernements camerounais, centrafricains et le HCR. C’est suite à cet accord que nous avons mis les bureaux de vote là-bas, au niveau du HCR pour que les réfugiés centrafricains puissent voter.

 

Un message à l’endroit de tous les Centrafricains résidents ou non au Cameroun? 

Notre pays a beaucoup souffert et aujourd’hui, nous sommes à la sortie. Et nous pensons que chaque Centrafricain et chaque Centrafricaine doit prendre conscience  pour qu’à la fin de ce processus, nous ayons des dirigeants élus et pas de contestations. 

Propos recueillis par Didier Ndengue

 

Lu 885 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Supplément Afrique Centrale Sur le terrain Présidentielle en RCA: Plus de 3 000 Centrafricains votent à Douala