INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Supplément Afrique Centrale Cybercriminalité en Afrique: L’UA élabore les consignes
Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

Cybercriminalité en Afrique: L’UA élabore les consignes

Écrit par  Christelle Nkolo (stagiaire)

Lors du sommet africain de l’Internet tenu du 30 mai au 02 juin 2017 à Naïrobi (Kenya), des mesures visant à créer une infrastructure plus sécurisée ont été édictées.

Au regard de l’état d’avancement de la cybercriminalité en Afrique, l’Internet Society et la Commission de l’Union Africaine ont élaboré un ensemble des consignes pour la sécurité internet sur le continent. « Ces directives aideront les pays africains à mettre en œuvre des mesures nécessaires pour renforcer la sécurité de leur infrastructure internet », a expliqué Dawit Bekele, directeur du Bureau régional pour l’Afrique de l’Internet Society. Ainsi, leur objectif sera d’aider les pays africains à créer une infrastructure plus sécurisée et à modifier la façon dont les Etats membres de l’UA abordent la cyber-sécurité. 

Le choix de la tenue de ces travaux au Kenya n’est pas un fait anodin. Classé 69e sur 127 pays selon l’indice de menace mondial de Deloitte de 2015, il est le pays le plus vulnérable en Afrique en matière de cybercriminalité. Selon les experts, ce classement est dû à la faiblesse des connaissances dans l’utilisation de la technologie, au sous-investissement, à une pénurie de personnel qualifié et à une surcharge de données. Le pays a donc  perdu 171 millions de dollars en cybercriminalité en 2016 d’après Deloitte.  Pour Symantec, l’un des meilleurs leaders de la cyber-sécurité à l’échelle mondiale, 24 millions d’incidents liés à des logiciels malveillants ont visé l’Afrique l’année dernière. Dans l’un de ses rapports publié en 2013, il note un taux plus élevé de cyber-crimes en Afrique que dans n’importe quelle autre région du monde. 

Il est à rappeler que « Internet society » (ISOC), a été créée en 1992 par les pionniers d’Internet. Elle est destinée à assurer le développement, l’évolution et l’utilisation libres d’Internet. L’entreprise collabore avec un large panel de groupe pour promouvoir les technologies qui assurent la sécurité d'internet et encourage des politiques favorisant l’accès universel. 

Lu 82 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Supplément Afrique Centrale Cybercriminalité en Afrique: L’UA élabore les consignes