INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Supplément Afrique Centrale Libre circulation: L’Afrique centrale, bon dernier
Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

Libre circulation: L’Afrique centrale, bon dernier

Écrit par  Jean-René Meva’a Amougou
Frontière Cameroun-Gabon Frontière Cameroun-Gabon

Selon la Banque africaine de développement (Bad), le niveau d’ouverture des pays de la sous-région reste très faible.

En collaboration avec la Commission de l'Union africaine et le Forum économique mondial (FEM), la Bad a lancé la seconde édition de l'Indice  d’ouverture des visas en Afrique. Selon cette enquête publiée le 19 mai dernier, les Africains ont pu voyager plus librement à travers le continent en 2016. Ceci est dû, précise l’étude citée supra, à l’amélioration du niveau d'ouverture des pays africains par rapport à l’année 2015. 

Cependant, de nombreux défis restent à relever eu égard aux différences régionales à travers le continent. L’enquête menée par la Bad met en évidence la persistance des goulots d’étranglement en termes d’ouverture sur les visas. En guise d’exemple, 75% des 20 pays les plus ouverts se trouvent en Afrique de l'Est et de l'Ouest, 20% sont en Afrique Australe. La Mauritanie est le seul pays d’Afrique du Nord classé et aucun pays d'Afrique centrale ne figure parmi les 20 premiers.

Bien que des défis demeurent, de nombreux progrès ont également été réalisés en 2016. À l'échelle continentale, le Ghana, classé 6ème, a le plus progressé dans l’ouverture de ses frontières aux voyageurs africains, gagnant ainsi 16 places par rapport à 2015. Le Sénégal, classé 15ème en 2016, intègre également le top 20 des pays les plus ouverts, gagnant ainsi 9 places par rapport à 2015. Quant à la Tunisie, elle gagne 13 places comparativement à 2015. Les Seychelles dominent de nouveau le classement et restent le seul pays à offrir une entrée sans visa pour tous les Africains.

 

Avis

«Nos dirigeants doivent abattre les murs qui séparent l'Afrique de l'Est,  l'Afrique centrale, l'Afrique du Nord et l'Afrique de l'Ouest. Nous avons besoin d'un marché plus ouvert et plus large », affirme Akinwumi A. Adesina, Président du Groupe de la Bad. «J’ai besoin de 38 visas pour me déplacer en Afrique», s’est toujours plaint Aliko Dangote Le président du Groupe Dangote. Ces dernières années, rien n’a été facile pour le milliardaire nigérian ayant voyagé plusieurs fois à travers le continent. 

Ces avis renforcent la conclusion de l’édition 2016 de l’Indice d’ouverture des visas en Afrique. Dans celle-ci en effet, la Bad, montre que la facilitation de l’obtention des visas dans plusieurs pays n’est pas totalement acquise. La priorité aujourd’hui est de maintenir la tendance positive et de mettre en œuvre la décision de l'Union africaine sur l’émission des visas à l’arrivée par tous les pays africains et à tous les citoyens africains. Une politique libérale des visas en Afrique peut contribuer à une intégration africaine centrée sur les individus et offrir des opportunités de voyages, commerce, loisirs, études et emplois à tous les africains.

L'Indice classe les pays en fonction des exigences imposées aux citoyens pour obtenir un visa d’entrée dans un pays africain donné. Le rapport offre par ailleurs un aperçu des pays qui facilitent les déplacements des ressortissants d’autres pays africains et les mesures prises à cet effet et indique si les citoyens africains sont autorisés à entrer dans les pays sans visa, s’ils peuvent obtenir le visa à l’arrivée ou s’ils doivent avoir le visa avant de voyager.

Lu 68 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Supplément Afrique Centrale Libre circulation: L’Afrique centrale, bon dernier