INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Supplément Afrique Centrale Pierre Moussa dénonce l’UE
BANDEAU-BATTLE-THE-VOICE.jpg Festi Communautes 650X91.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg visuel fotrac.jpg

Pierre Moussa dénonce l’UE

Écrit par  Didier Ndengue

Selon le président de la Commission de la Cemac, la démarche de Bruxelles ne respecte pas l’Accord de Cotonou.

Les négociations entre l’Afrique centrale et l’UE pour un Accord de partenariat économique (APE) sont en panne. Les autorités de la sous-région Afrique centrale en charge de cette question, veulent que le dialogue politique tel que prévu à l’article 8 alinéa 3 de l’Accord de Cotonou reprenne, afin de débloquer le processus de négociation. Ce dialogue, à en croire Pierre Moussa, porte sur l’ensemble des objectifs et finalités de la coopération, ainsi que toutes les questions d’intérêt commun y compris les questions relatives à l’intégration régionale ou continentale. Le président de la Commission de la Cemac rappelle que le dialogue politique englobe «le plan d’action sur l’efficacité de l’aide, ainsi que les politiques générales et sectorielles susceptibles d’affecter la réalisation des objectifs de la coopération au développement». 

C’est en 2002 que l’UE se lance dans les négociations des APE avec 78 pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Les principaux objectifs visés par ces négociations sont : la réduction de la pauvreté conformément aux objectifs de développement durable; l’intégration lente et progressive des pays ACP dans l’économie mondiale tout en respectant les choix politiques et leurs priorités de développement ; la promotion du développement durable et la contribution à l’éradication de la pauvreté, ainsi que l’approfondissement de l’intégration régionale. 

Depuis le début des négociations, le président de la Commission de la Cemac constate que «les visions de la Commission européenne et des pays d’Afrique centrale pour un futur accord commercial Afrique Centrale-Union européenne se sont révélées différentes». Cela se vérifie particulièrement dans les domaines de la libéralisation des échanges et du développement où les approches de la Commission européenne et des pays d’Afrique centrale sont diamétralement opposées. En feuilletant l’Accord de Cotonou, le patron de l’institution communautaire, souligne qu’il «précise clairement que le principal objectif de tout accord commercial de type APE doit être le développement et que les négociations doivent se caractériser par la flexibilité et le respect du partenariat». Or la façon dont la Commission européenne négocie les APE avec la région Afrique centrale enfreint la lettre et l’esprit du partenariat de Cotonou.

 

 

Didier Ndengue

Lu 193 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Supplément Afrique Centrale Pierre Moussa dénonce l’UE