INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Supplément Afrique Centrale Institutions Sur le web: L’Université de Dschang coiffe l’Afrique centrale
Intgration.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg

Sur le web: L’Université de Dschang coiffe l’Afrique centrale

Écrit par  Didier Ndengue

Un classement mondial place cette institution supérieure camerounaise en pôle position dans la sous-région.

De toutes les universités de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), l’Université de Dschang au Cameroun (UDs) est la meilleure. Cette évaluation mondiale, datant de juillet 2015, a été effectuée par le Cybermetrics Lab, un groupe de recherche appartenant au Conseil supérieur espagnol de la recherche scientifique. Dénommé Webometrics, cette étude «classe les universités en fonction de leur présence sur Internet», apprend-on à l’Université de Dschang. Et notre source de renchérir: «les principaux indicateurs sont la qualité et l’impact de leur présence ainsi que leurs activités sur Internet». Ce classement, disponible sur la toile, est considéré comme l’un des plus importants au monde, à côté de celui de Shanghai, qui ne se préoccupe pas spécifiquement d’un classement particulier pour les universités africaines. «Webometrics Ranking classe plus de 24000 institutions universitaires dans le monde», souligne l’université leader de l’Afrique centrale. Première en Afrique centrale, elle occupe le 62e rang africain contre la 2972e place mondiale. Soulignons que l’Université de Dschang a fait un grand bond en avant depuis la dernière évaluation de janvier 2015. Elle part de la 112e place africaine à la 62ème sur 1441 universités évaluées. Le dernier classement la met dans le fameux «top 100» des universités africaines. Sur le plan mondial, elle gagne plus de 2367 places. Classée 5339e en janvier de l’année en cours dans cette catégorie, elle a grimpé jusqu’au 2972e rang en juillet. 

 

Présence sur la toile 

«L’UDs doit cette montée en puissance et cette position de leadership aux niveaux national, régional et mondial, entre autres, à sa présence de plus en plus remarquée sur Internet avec près de 2000 visites chaque jour sur son site web et à la qualité des enseignements, des travaux de ses enseignants-chercheurs et de leurs performances dans l’appui au développement», se félicite un responsable de l’Université de Dschang. Alors qu’elle occupe cette place de leader pour sa deuxième année consécutive, l’UDs n’est pas prête de s’arrêter en si bon chemin. Ses responsables planifient toujours des stratégies pour une bonne gouvernance universitaire en vue de continuer à faire honneur à l’Afrique centrale. Dans cette logique, on se souvient qu’en début d’année 2015, le Recteur de l’Université de Dschang, le Professeur Anaclet Fomethe misait sur la performance. Se félicitant de la place de son institution sur le web, il a recommandé à ses collaborateurs de redoubler d’effort pour un résultat plus meilleur. Un point d’honneur a également été mis sur le numérique, «pour permettre de faire face aux effectifs de plus en plus croissants d’étudiants». On a également appris qu’une plateforme numérique était en construction et que chaque établissement y aura un portail, même les institutions privées placées sous la tutelle de l’Université de Dschang. Il reviendra donc à chaque responsable d’établissement de meubler sa page et envisager des formations en ligne. Le Recteur avait aussi demandé aux enseignants de «s’offrir des technologies du numérique qui leur permettront de numériser leurs cours et les publier en ligne au bénéfice des étudiants».

 

Le top 10 des universités camerounaises

Dans le classement Webometrics de juillet 2015, l’Université de Dschang, classée 1ère, domine largement sur ses consœurs camerounaises. Elle est suivie par l’Université de Yaoundé I (2ème). L’Université de Douala, quant à elle, pointe à la 3ème place. Celles de Buea et de N’gaoundéré arrivent respectivement en 4ème  et 5ème positions du classement national. L’Université de Yaoundé 2 occupe la 6ème place, tandis que l’Institut de formation et de la recherche démographique du Cameroun occupe le 7ème rang national, suivi de l’Université des Montagnes en 8ème position. L’Université de Bamenda est classée 9ème et l’Université catholique d’Afrique centrale (10ème) boucle le top national. 

 

 

 

 

Lu 897 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Supplément Afrique Centrale Institutions Sur le web: L’Université de Dschang coiffe l’Afrique centrale