INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Panorama Fourniture d’énergie dans le Septentrion: Le Minee dévoile le plan d’urgence
Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

Fourniture d’énergie dans le Septentrion: Le Minee dévoile le plan d’urgence

Écrit par  Jean-René Meva’a Amougou

Au sommet des priorités, s’affichent la réhabilitation du barrage de Lagdo et la construction d’une centrale thermique.

En attendant de lever des fonds pour réhabiliter le barrage de Lagdo (région du Nord), Basile Atangana Kouna a effectué une descente sur le site le 29 mai 2017. La visite du ministre de l’Eau et de l’Energie (Minee)   s’est articulée autour de la sécurisation de la fourniture en électricité dans cette partie du pays. «J’ai fait réaliser une étude de réhabilitation complète de la centrale, avec pour option de faire passer sa capacité de 72 MW à 80 MW. Le coût prévisionnel affiché de cette opération, est de 100 milliards de francs CFA», a déclaré le Minee. Raison évoquée par ce dernier : «Le barrage hydroélectrique de Lagdo ne peut plus alimenter à lui tout seul le Grand-Nord Cameroun. Cette unique centrale hydroélectrique sur laquelle repose le réseau interconnecté Nord, ne peut plus produire au-delà des 72 MW progressivement atteints depuis sa mise en activité en 1983. La solution est donc saturée depuis le début de l’année 2017. Outre les effets du vieillissement,  il peut y avoir également un phénomène naturel, celui de l’ensablement », a expliqué Basile Atangana Kouna.

Joël Nana Kontchou, directeur général d’Energy of Cameroon (Eneo) qui accompagnait le membre du gouvernement, a lu la situation dans le même sens. Selon lui,  «avec une demande qui croit de 7.8% par an, 72 MW de puissance à la pointe a déjà été atteinte cette année. C’est dire que l’ouvrage est arrivé presqu’à saturation sur le plan électromécanique, et en plus, sur le plan de l’exploitation, le remplissage de son réservoir souffre de aléas climatiques et environnementaux. Des études ont démontré un ensablement qui est naturel, compte tenu de la durée de l’exploitation et de la géotechnique des sols dans cette région». 

 

Solutions

A court terme, le Minee a par exemple parlé du projet de Bini à Warak dans l’Adamaoua, qui devrait apporter 75 MW au réseau Nord, plus de la capacité demandée actuellement à la pointe. Basile Atangana Kouna a également annoncé que le concessionnaire Eneo, va installer et rendre opérationnelle, au plus tard au mois de juillet 2017, une centrale thermique de 10 MW à Maroua. Tous les contrats y afférent ont d’ores et déjà été conclus avec la société Aggreko. 

Comme solution additive, l’option solaire a également été envisagée. Dans le moyen terme, Eneo va construire deux centrales solaires à Maroua et à Guider, d’une capacité respective de 15 et 10 MW, soit 25 MW au total. Les procédures de contractualisation des entreprises (arrimées  au protocole d’entente commerciale pour la rénovation du barrage de Lagdo et pour l’élaboration d’un avant-projet pour l’aménagement d’un barrage sur le fleuve Faro a été signé le 06 juillet 2012, le gouvernement camerounais et Jiang Huiwen, le directeur général de la China International Water Electric Corporation (CWE), sont déjà en cours. 

A en croire Basile Atangana Kouna, ces mesures permettront de réduire à près de 80% le niveau actuel des coupures. Depuis quelques années, les populations des régions septentrionales souffrent cruellement du phénomène de délestages. Ceci malgré l’existence de la centrale hydroélectrique de Djamboutou, qui essaie de réduire tant bien que mal les coupures intempestives dans cette partie du pays. Ainsi, pour permettre aux ménages et industriels de mieux organiser leurs activités personnelles et professionnelles, Eneo a mis en place un nouveau planning de rationnement à compter du 1er Juin 2017 réduisant de 3 à 1, le nombre maximal de jours de rationnement par semaine. 

Chaque localité/quartier connaitra 1 jour d’interruption d’énergie électrique et ceci dans les tranches horaires allant de 7h à 17h, afin de tenir compte des heures de rupture du jeûne du ramadan. Si les précipitations sont régulières, le rationnement pourrait prendre fin dans les jours à venir, apprend-on.

Lu 67 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Panorama Fourniture d’énergie dans le Septentrion: Le Minee dévoile le plan d’urgence