INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Panorama Electricité: L’apport du numérique en débat à Yaoundé
BANDEAU-BATTLE-THE-VOICE.jpg Festi Communautes 650X91.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg visuel fotrac.jpg

Electricité: L’apport du numérique en débat à Yaoundé

Écrit par  Mercedes Beleheka

Évaluer le chemin parcouru depuis l’introduction des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans les relations entre les consommateurs et le fournisseur national d’électricité, tel était le but de la rencontre organisée par l’Asceeel Cameroun le 23 mars dernier.

«Numérique» et «droits du consommateur» ; en plus de coller avec l’actualité, les sujets  sont tous deux nouveaux dans le vocabulaire des Camerounais. Pour cette raison, il fallait lever les paradoxes dans la mouvance de la célébration de la 34ème édition de la journée mondiale du consommateur au Cameroun. A cette tâche, le Comité consultatif des consommateurs de l'Électricité (Ccce) et l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) ont réuni à Yaoundé du beau monde. Autour de Georges Ngono Edzoa, président national d’Asceeel Cameroun (Au Service de défense des droits de Consommateurs d’Eau et de l’Energie Electrique au Cameroun) se trouvaient des responsables d’entreprises, des cadres, des ministères et des dirigeants d’Arsel. «Les droits des consommateurs à l’ère du numérique», ainsi est libellé le thème.
Pour une traçabilité dans les débats, l’ordre du jour est décliné en sous-thèmes: «quels avantages de l'agence en ligne (myeasylight de Eneo pour les consommateurs d’électricité?», débattu par les responsables d’Eneo. De bout en bout, les participants ont été édifiés sur l’utilisation des services en ligne et leurs nombreux avantages. En relevant les chiffres tels que 178 412 clients inscrits sur myeasylight, 3811 problèmes posés en 2016 dont 96% de taux de résolution. Eneo a su convaincre les consommateurs sur le travail accompli au quotidien. Le fournisseur national d’électricité a en outre répondu aux questions sur son déficit de communication et l’appréhension d’avoir un compte en ligne.
Au Cameroun, la problématique du «droit du consommateur» est récente et par conséquent le travail est grand. Pour Valentin Mbarga Bihina, directeur du commerce intérieur au ministère du Commerce, «le droit du consommateur, c’est une branche du droit qui est encore neuve et dont il va falloir créer des règles juridiques nouvelles pour faire prévaloir les intérêts des consommateurs». Toutefois, les réflexions ont déjà commencé sur la protection du consommateur afin que tout soit prêt et signé le plus rapidement possible. Il défend de ce fait qu’un travail d’équipe est indispensable pour y parvenir. «Nous ne pouvons le faire qu’avec le concours des organisations de défense des droits de consommateurs parce que c’est elles qui sont sur le terrain et ont la matière et nous apportent ces préoccupations afin qu’elles soient traduites en règle juridique nouvelle».

Rôle de l’Asceeel
Autre sous-thème : «l’implication des sociétés agréées Eneo dans l'amélioration de la qualité de service en conformité avec le règlement de service de distribution publique de l'électricité», développé par Georges Ngono Edzoa (président du Ccce et membre de la coordination nationale des comités de veille pour les secteurs Eau et électricité du Ministère de l’eau et de l’énergie (Minee). L’intervenant a attiré l’attention des consommateurs sur les attitudes à adopter et à éviter devant une situation en rappelant le rôle principal et les actions menées par l’Asceeel. «Nous recueillons les plaintes des consommateurs vis-à-vis d’Enéo ou de la CDE, nous leur apprenons à souscrire en renforçant leurs capacités à une demande de services. Nous les emmenons aussi à lutter contre la fraude et la corruption des agents en leur faisant comprendre qu’avec ces fléaux nous ne pouvons pas avoir une bonne énergie. En clair nous les sensibilisons chaque jour, nous les éduquons et leur apprenons que nul n’est censé ignorer la loi», a-t-il dit, s’appuyant ainsi sur l’arrêté N°00000013/Minee du 26 janvier 2009 portant approbation du règlement de service de distribution publique d’électricité de la société AES SONEL.

Mercedes Beleheka (stagiaire)

Lu 132 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Panorama Electricité: L’apport du numérique en débat à Yaoundé