INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Panorama Ode: «Je t’aime en splash»
Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

Ode: «Je t’aime en splash»

Écrit par  Kissy Abeng

Au milieu des différents langages d’amour, la poésie tient son rôle. Rodrigue Ndzana, écrivain camerounais l’a compris. 

«Je t’aime !» C’est un air connu, inlassablement filé d’une bouche à une oreille. L’histoire rappelle que cette phrase-là s’est imposée comme un discours obligé au f. Lors de la Saint-Valentin, elle offre à plusieurs générations de se décerner, à peu d’efforts, un brevet d’excellence sentimentale. Ainsi, nul besoin, comme «Je t’aime en splash», de faire tourner en 108 pages le mot amour. Avec des mots, et quels mots -ceux de Rodrigue Ndzana- le recueil dévoile une magie, un panthéon intime qui ne s’ouvre que pour les amateurs de sentiments enflammés. Le défi est risqué mais le Camerounais, né le 29 novembre 1982 le relève.

L’amour, a le mot. Mais, il le dit autrement: D’une plume magnifique, trempée dans l’encrier des Victor Hugo et Verlaine, Rodrigue Ndzana nous emmène au cœur de l’amour. Tout au long de ce recueil publié chez l’ Harmattan en 2009, il réussit à pénétrer ce monde apparemment bien connu, mais qui pourtant reluit de mystères. L'auteur réussit à faire flamber les préjugés sur le bûcher des vérités, tout en pointant du doigt les écueils.

Depuis la première de couverture et ce jusqu’à la quatrième, le choix des couleurs et de la police des écritures rappelle l’amour. Rouge sur fond blanc. Une sélection où il traverse 99 façons de parler d’amour. Le vers doit être à la fois transparent et fluide, il faut qu'il laisse passer la lumière et qu'il coule. C’est que l’œuvre «Je t’aime en splash» est écrite dans un français simple. Il n’est pas hermétique. Il décrit donc ce voyage, cette exploration et cet amusement passionnés qui se réinventent et se renouvellent à chaque poème.

L’auteur, un autodidacte passionné de belles lettres, en parle comme un livre qui décrit les histoires de la vie de tous les jours et de son vécu. Selon lui, l’amour peut venir de n’importe où. D’une belle fille qui passe, d’un autre livre. Au bout du compte, Rodrigue Ndzana  semble dire que l’amour ne connaît pas de loi. Selon lui, un étrange hasard veut que les hommes mûrs regardent des femmes plus jeunes. Au point qu’on peut croire à un principe: l’expérience, la réussite, les moyens s’imposent parfois comme des armes massives de séduction. 

Chaque page tournée est illustrée par la date de production du texte et l’heure à laquelle ce dernier a été écrit. L’auteur fait preuve d’une dextérité incroyable quand  à chaque poème la ligne des premières lettres en verticale donnent «je t’aime».

Kissy Abeng

Lu 268 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Panorama Ode: «Je t’aime en splash»