INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Les sept jours Cameroun 20 mai 2017: Le cran de la sous-région dans une fête camerounaise
Intgration.jpg Philpa.jpg Pub-foire-vin650x91.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau-Fiac-650x91.jpg bandeau-Yafe-650x91.jpg bandeau.jpg

20 mai 2017: Le cran de la sous-région dans une fête camerounaise

Écrit par  Mercedes Beleheka (stagiaire)
20 mai 2017 à Ebolowa avec le Refac. 20 mai 2017 à Ebolowa avec le Refac.

A certains endroits du pays, les festivités de la 45ème édition de la fête nationale ont été imprégnées par la présence des représentants des voisins du Cameroun.

«De nos lointains ancêtres, nous avons au moins gardé la faculté d’être aux côtés de nos frères à chaque étape de la vie. Aujourd’hui, le Cameroun est en fête et il est normal que cet heureux frisson se répande chez nous les voisins». Plutôt qu’elles soient induites par la date du jour, les paroles  du Congolais Patrice Gombi, entendues sur les ondes de la radio nationale (CRTV), tissent le label communautaire dans une fête camerounaise. Selon nos confrères de la radio publique, cette année, la présence de citoyens de la zone Cemac est venue donner un sens aux relations entre le Cameroun et ses voisins et l’idéal incarné par les organisations sous-régionales. 

 

Images

Sur la scène du Boulevard du 20 mai 1972, un carré des jeunes de la Cemac a donné du relief à une idée : «Nous défilons à Yaoundé parce que nous nous sentons soudés par tout ce que l’amitié révèle et  nous nous disons unis par des étincelles d’intégration qui viennent non pas éclairer un chemin tout tracé, mais inviter ceux qui s’y engagent à s’y plaire», a écrit le Gabonais Fiacre Ondo sur sa page facebook.

A Abong-Mbang (région de l’Est), à la place des fêtes, Centrafricains et Congolais ont mis en rayon une idée vitaminée: «l’intégration sous-régionale, gage de paix en Afrique». A en croire les reporters de  la CRTV, le message a suscité une effervescence chatoyante dans la tribune. 

A la place des fêtes de Nkoo’vos à Ebolowa, l’intégration des peuples détermine les modalités d’une tâche historique. Comme lors des éditions antérieures de la fête de l’Unité au Cameroun, les Gabonais ont pris part à la parade. Jean Gustave Meviane M’Obiang, gouverneur de la région du Woleu-Ntem au Gabon et de Louis Eyene, sous-préfet de Bidja-Bidjan en Guinée Equatoriale n’ont pas manqué d’évoquer le mythe qui motive leur présence et celle de leurs compatriotes au défilé. «C’est naturel, c’est une affaire contractuelle, c’est sacré!», avance le premier. Pour le second, «c’est un rite annuel ; C’est l’occasion pour nous de célébrer l’unité de la zone des trois frontières. Le message que j’’envoie est le suivant: que nos chefs d’Etat apprennent une coopération axée sur le développement et surtout sur le bien-être de nos populations». On comprend alors que les drapeaux aux couleurs des six pays de la Cemac se prêtent aux mouvements du vent ce jour. 

En plus d’être connue comme le chef-lieu de la région du Sud Cameroun, Ebolowa est considérée comme le point de rencontre des centaines d’élèves et étudiants de nationalités gabonaise et equato-guinéenne. Pour Armand Bidima Ntyame, représentant des Equato-guinéens dans cette ville, voir la forte mobilisation de la population camerounaise, la représentation de l’armée, la pratique du multipartisme au Cameroun lors de la cérémonie du défilé c’est quelque chose de fort. «C’est certes ma première participation à la célébration de cette fête ici au Cameroun mais je sais que la Guinée Equatoriale a toujours été représentée, ce qui contribue à l’intégration de la sous région chaque fois qu’il y a un événement important au Cameroun. Ne l’oublions pas, la Guinée Equatoriale, le Gabon et le Cameroun sont des pays frères qui partagent presque les mêmes intérêts, les mêmes idéaux politiques, la même idéologie, la même vision du travail. Ici à Ebolowa il y a de nombreux ressortissants du Gabon et de la Guinée Equatoriale. Là où il y a de l’hypocrisie et de la mésentente on ne retrouve pas cette symbiose», a t-il reconnu. 

Les Camerounais installés au Gabon ont également fait preuve de patriotisme en prenant part à la 45ème édition de cette fête. Godfred Kah Mbali, représentant des Camerounais à Oyem en fait partie. «Nous avons accompagné le gouverneur de notre pays hôte le Gabon et c’est pour nous une marque d’estime. Parce que ce geste démontre que nous sommes en sécurité sur ce territoire et nous ne pouvons ressentir que de la fierté et de la joie. Cette célébration prouve que le Cameroun est un de l’Ouest à l’Est, du Nord au Sud».

 

Prévisions

Le passage du carré du Réseau des femmes actives d’Afrique centrale (Refac), a fortement été applaudi par les personnalités présentes. L’action menée par cette plateforme lors de la foire transfrontalière annuelle de la Cemac est ainsi vivement saluée. Pour la présidente de ce Réseau, Danielle Nlate, l’objectif de leur participation a été atteint. «Nous avons eu un très joli carré qui a été applaudi et ça nous a comblé. Pour nous Ebolowa c’est stratégique, parce qu’il y a la présence des gouverneurs des provinces frontalières et nos actions sont axées sur les frontières, l’intégration régionale, la paix et la sécurité. On a eu un défilé haut en couleurs et nous pensons que l’unité a été célébrée en beauté. Le Refac fait beaucoup pour la région du sud, pour le Cameroun pour l’Afrique et à toutes les célébrations qui meublent cette fête nous avons toujours été invités. Notre participation à cette fête était en prélude à la foire transfrontalière que nous organisons du 23 juin au 05 juillet prochain à Kyé-Ossi ».

Lu 59 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Les sept jours Cameroun 20 mai 2017: Le cran de la sous-région dans une fête camerounaise