INTEGRATION

Vous êtes ici : Accueil Les sept jours Ambassades S.E. Mostafa Bouh: «Le Maroc confirme son ancrage africain»
Intgration.jpg Philpa.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-650x91.jpg bandeau.jpg

S.E. Mostafa Bouh: «Le Maroc confirme son ancrage africain»

Écrit par  Jean-René Meva’a Amougou

Le retour du Royaume Chérifien dans la grande famille panafricaine  a été validé au cours du récent Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie). Dans les milieux géopolitiques du continent, la grande observation porte sur le caractère historique de l’événement. C’est d’ailleurs ce que confirme ici l’ambassadeur du Maroc au Cameroun.

Après avoir claqué la porte de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA) il y a plusieurs années, votre pays vient de signer son retour au sein de l’institution panafricaine. En tant que Marocain, quel est votre sentiment?

Un sentiment de fierté parce que le Maroc ne fait que  retrouver sa place naturelle et légitime au sein de sa famille institutionnelle continentale qu'il avait quittée en 1984. Sachant que notre pays a été parmi les premiers fondateurs de l'Organisation de l'unité africaine (OUA) et l'un des piliers ayant contribué à bâtir l'histoire de l'Afrique et à libérer le continent, il y a de quoi s’en féliciter.

 

Quel a été le rôle du Roi dans ce processus ? 

Depuis son accession au Trône, Sa Majesté le Roi Mohamed VI s’est attelé à mettre en place une stratégie de co-développement avec les partenaires africains sur la base d’une approche solidaire, mettant le bien-être et l’épanouissement de l’Homme africain au cœur de ses priorités.

Notre Souverain a une vision déterminée et pragmatique pour une Afrique confiante en elle-même, qui peut compter sur ses propres ressources humaines et naturelles, qu’il convient de valoriser, afin de formuler de nouveaux modèles de croissance et de développement, au bénéfice du développement humain durable. Ce retour historique confirme l’ancrage africain du Royaume et la détermination du Souverain à poursuivre son action en faveur du développement durable du continent.

 

Peut-on savoir quelles sont les principales attentes de votre pays au lendemain de ce retour?

Le retour du Maroc à l'Union africaine, fruit d’une vision proactive et engagée de S.M. le Roi Mohammed VI, apportera une valeur ajoutée indéniable pour la construction d’une Afrique solidaire, forte et unie. Cette nouvelle page de l’histoire diplomatique du Maroc qui s’ouvre offre des perspectives vertueuses et prometteuses non seulement pour le Maroc, mais également à toute l’Afrique, à travers son organisation continentale qu’est l’Union africaine.

Et parce que notre pays a su développer des relations de confiance avec l’ensemble de ses partenaires africains, il contribuera, de manière claire et constructive, à l’agenda et aux activités de l’UA. Il  contribuera  à renforcer la place et le positionnement de cette organisation panafricaine sur la scène internationale. Au-delà de l’engagement en faveur de son ancrage africain, le Maroc poursuit son engagement irréversible au service de la paix, de la stabilité et de la prospérité partagée, tout en capitalisant sur des solidarités durables qui constituent les fondements mêmes de sa politique africaine multidimensionnelle.

À ce titre, la nouvelle dynamique de partenariat Maroc-Afrique initiée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI constitue justement l’expression d’un modèle unique et novateur de la coopération Sud-Sud, inclusive et tournée vers l’avenir qui, outre les multiples déplacements du Souverain dans les différentes régions du continent, se traduit également par des projets stratégiques mutuellement bénéfiques, à l’image du projet de Gazoduc africain atlantique qui générera de nombreuses opportunités en termes de compétitivité économique, de croissance et de développement social.

En effet, indépendamment des multiples actions structurantes hautement portées par le Souverain en faveur du continent, d’autres projets parallèles visant à assurer la sécurité alimentaire et le développement rural ont été initiés, à la faveur de la récente mise en place d’unités de production de fertilisants d’engrais en Éthiopie et au Nigeria, ces unités permettront de créer un environnement favorable à la prospérité et à l’inclusion, au bénéfice des agriculteurs africains, voire au-delà, à l’ensemble du continent. 

 

Propos recueillis par Jean-René Meva’a Amougou

Lu 368 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

-01.jpg -02.jpg -03.jpg -04.jpg -05.jpg -06.jpg -07.jpg -08.jpg -09.jpg -10.jpg -11.jpg -12.jpg Deutsche_Welle_Logo.jpg FB_IMG-664x469.jpg Insert-Eneo-Recrute-664x469.jpg Pub p12-664x469.jpg Tous-unis-pour-le-Cameroun-664x469.jpg insert-Araucaria-2016-664x469.jpg

Nous contacter

    • Journal Intégration

    • Adresse :

      Quartier Nkomkana, Immeuble Diane

      (face station service Total)

    • BP : 33 266 Yaoundé-Cameroun

    • Tél : +237 676 203 709

              +237 699 931 042

              +237 243 296 303

    • Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes ici : Home Les sept jours Ambassades S.E. Mostafa Bouh: «Le Maroc confirme son ancrage africain»